Du son pour voir

De nombreuses espèces surmontent les difficultés propres de leur environnement en surdéveloppant un sens qui leur permet d’assurer leur survie. Si la nature propose et souvent impose, l’animal, lui, dispose en s’adaptant ; comme en atteste les exemples de l’écholocation chez le dauphin et du sonar chez la chauve souris.

En présentant une expérience d’acoustique, les élèves de Terminale BEP Systèmes électroniques industriels et domestiques ont ainsi modélisé le principe de « l’échosondeur marine » ou du sonar, technologie directement inspirée des richesses présentes chez le monde animal.

Acronyme de sound naviagation and ranging, le sonar est donc un appareil utilisant les propriétés particulières de la propagation du son dans l’eau pour mesurer une profondeur et localiser un obstacle.

sonpourvoir

Le matériel de l’activité expérimentale.

Parmi les élèves qui ont participé à la réalisation du projet, Jordy et Jeremy ont particulièrement apprécié cette expérience qui leur a permis de « découvrir un domaine jusque là complètement inconnu ».

Désormais, les fonds marins ne pourront plus leur cacher leurs secrets …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.